• La colombe et le moineau
La colombe et le moineau

La colombe et le moineau

Égyptien établi en France depuis longtemps, Samir enseigne la civilisation arabe à la Sorbonne. Ayant coupé les ponts av ec son pays d'origine, il est bien installé dans sa vie parisienne avec sa compagne Hélène, et se passionne pour son sujet de thèse, l'expédition de Bonaparte en Égypte. Un appel nocturne reçu depuis la place Tahrir va brusquement ébranler cette vie tranquille. Son frère, grièvement blessé lors des soulèvements, le supplie de venir au Caire accompagné de son grand amour de sa jeunesse, Lamia. Venue à Paris pour suivre sa vocation de peintre, la jeune femme semble avoir mené une vie flamboyante et mystérieuse, mais Samir a complètement perdu sa trace... Après Le Caire à corps perdu, ce deuxième roman de Khaled Osman nous emmène dans une nouvelle enquête voire quête où il est question de peinture et de poésie, de nostalgie du passé et de soubresauts de l'Histoire, d'exil et de trahison. Khaled Osman, né en Égypte, a essentiellement grandi en France. Pour l'instant, il s'est surtout fait connaître comme traducteur de littérature arabe contemporaine. On lui doit la traduction en français de plusieurs romans de Naguib Mahfouz et d'une grande partie de l'oeuvre de Gamal Ghitany, notamment son chef-d'oeuvre Le Livre des illuminations, paru aux éditions du Seuil en 2005. L'auteur s'est illustré dans le domaine de la traduction de romans contemporains d'arabe en français (et dans une moindre mesure de poésie, uniquement dans le cadre de revues). Ce travail de traducteur a été récompensé par plusieurs prix: prix Biguet de l'Académie française en 1988 pour la traduction de deux romans de Naguib Mahfouz, doublé (prix Laure-Bataillon et prix Amédée-Pichot) en 2005 pour la traduction d'un roman de Gamal Ghitany. Le Caire à corps perdu était son premier roman, édité en 2011 par Vents d'ailleurs. Voir la suite

  • 2364131715

  • Vents D'ailleurs

  • Roman

  • Roman