• Je me souviens
Je me souviens

Je me souviens

L'auteur de cet ouvrage ne poursuit qu'un but : nous entraîner dans les chemins pierreux de son enfance, puis de son ado lescence. Auguste Marcon s'attache à projeter sa propre humanité en faisant ressurgir un passé à jamais révolu. Il écrit dans sa préface : "La vérité n'est vérité que si elle vient du coeur et de la conscience". Les paysans d'autrefois vivaient parfois mal, mais ils ne se plaignaient pas à cause de l'atavisme féroce qui les habitait et qui les empêchait d'agir. La pauvreté économique et la pauvreté culturelle existaient très fortement et cohabitaient très souvent sous le même toit. Voir la suite

  • 2747584887

  • L'harmattan

  • Chretiens Autrement

  • Chretiens Autrement