• Formation professionnelle tout au long de la vie
Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie

La formation professionnelle ne conditionne pas seulement aujourd'hui l'accès à l'emploi. Elle se double aussi d'un enje u social déterminant et s'affirme comme l'instrument majeur de la sécurisation des parcours professionnels dans un contexte d'accélération des mutations économiques. L'évaluation d'une politique publique aussi décisive nécessite une approche la plus large possible. Dans le cadre de ce rapport, la formation professionnelle tout au long de la vie est entendue comme celle qui permet, à tous les âges de la vie, d'acquérir de façon formelle une qualification ou une compétence professionnelle. Le rapport est circonscrit aux trois champs suivants : - la formation professionnelle initiale ; (qu'elle soit dispensée à des jeunes sous statut scolaire dans des établissements d'enseignement ou à des jeunes sous statut de salarié, avec un contrat de travail, c'est-à-dire en apprentissage) ; - la formation professionnelle des demandeurs d'emploi ; - la formation professionnelle des actifs occupés. Le périmètre retenu a pris en compte dans toute sa dimension la complexité de la formation professionnelle. De ce fait, l'ensemble des juridictions, Cour des comptes et chambres régionales des comptes, se sont mobilisées pour mener des investigations nécessaires, tant au niveau national (État, organismes du service public de l'emploi, organismes de collecte de la taxe d'apprentissage et des fonds de la formation professionnelle) que régional (chambres de commerce et d'industrie, chambres de métiers), des centres de formation continue (GRETA). À l'issue de ces investigations, la Cour des comptes et les chambres régionales des comptes font trois séries de constats : - Les formations sont largement inadaptées aux besoins des individus et des entreprises, qu'il s'agisse de la formation professionnelle initiale dont les résultats en termes d'insertion dans l'emploi sont insuffisants ou de la formation continue qui répond très imparfaitement aux difficultés des salariés peu formés ou mal qualifiés ; - Les financements sont abondants mais insuffisamment mutualisés, ce qui met d'autant plus en cause la pertinence du système actuel que celui-ci manque de transparence et fait apparaître des coûts élevés ; - L'action des différents acteurs de la formation professionnelle est faiblement cohérente ; les cloisonnements du système, les insuffisances de son pilotage et la faiblesse des évaluations auxquelles il donne lieu rendent impossible la définition d'une stratégie partagée et compromettent l'efficacité d'ensemble des actions menées. Chacun de ces constats est accompagné de préconisations. Comme pour chacun des rapports thématiques de la Cour des comptes, les réponses des administrations et des organismes concernés sont également présentées dans leur intégralité. Voir la suite

  • 2110074159

  • Cour Des Comptes

  • Rapport Public Thematique