• Et le coucou dans l'arbre se rit de l'époux
Et le coucou dans l'arbre se rit de l'époux

Et le coucou dans l'arbre se rit de l'époux

« Je chavirais, je sombrais, je me liquéfiais, j'étais Micha, j'étais Jonathan, j'étais Jeff, j'étais Micha, j'étais Kea ts. J'étais Keats, et je tendais désespérément l'oreille, cherchant partout le chant du rossignol qui couvrirait les sarcasmes du coucou. J'étais Keats, et je tendais de tout mon être vers une mort apaisante que je parais des noms les plus doux » Que reste-t-il à l'exilé quand sa patrie s'exile à son tour ? Quand le pays qu'il a connu s'évanouit sans laisser de trace ? Qu'il n'est plus d'aucune carte, ni d'aucun espace ? Lorsque le Mur de Berlin s'effondre et l'URSS implose, Micha, un agent secret soviétique infiltré en Angleterre, part à la dérive. Arraché à son passé, incapable de se reconnaître dans les valeurs de la nouvelle Russie, il se raccroche désespérément à son identité britannique usurpée pour se recréer un passé et se bâtir un avenir. Cultivant l'insolite avec un flegme et un humour très insulaires, Percy Kemp joue avec élégance sur ce thème dans un roman décalé où légèreté et gravité se mêlent pour une troublante réflexion sur l'être et le paraître, mais également sur les ressorts de la société britannique et les avatars de la Russie éternelle. Voir la suite

  • 2226167218

  • Albin Michel

  • A.M. ROM.FRANC

  • A.M. ROM.FRANC