• Stock cars en France, 1953-1970
Stock cars en France, 1953-1970

Stock cars en France, 1953-1970

Stock-car, voiture de stock-car, course de stock-Car, comment se fait-il que personne ne connaisse le sens premier de ce s mots, pourtant passés depuis longtemps dans le langage courant . Si vous ouvrez le Robert, vous pouvez lire qu'il s'agit d'un terme anglais qui signifie voiture de série. Venu des USA, le sens devait se changer en « voiture automobile engagée dans une course où les obstructions et les carambolages sont de règle ». Et les foules vont se passionner pour ce nouveau spectacle où des voitures de série sérieusement renforcées de poutrelles d'acier, dépouillées de leurs enjoliveurs de roues avec phares et feux cachés par du ruban adhésif, vont s'affronter dans le fracas de la tôle froissée. Certaines ont, pour toute préparation, le nom ou le surnom du pilote et bien sûr un énorme numéro de course sur les portières. Ces autos ont le droit, le devoir de se caramboler, une sorte de pugilat mécanique auquel allait se livrer toute une génération de pilotes de l'après-guerre. Presque un phénomène de société. Au delà du résultat sportif, c'est le spectacle qui impressionne et intéresse le public. Pas étonnant alors que le plus fameux des impresarios de boxe soit à l'origine de cette nouvelle discipline. Les circuits deviennent des arènes, où des hommes se livrent de rudes combats à Buffalo, à Montreuil et partout ailleurs en France. Mais toujours avec du cour et du panache ! Parmi eux, un jeune homme de moins de vingt ans va se passionner à son tour pour le stock-car. Guy Curval, mécanicien de Suresnes, rêve de compétition, de gloire et d'aventure. Tout cela il va le rencontrer, le toucher au travers de cette compétition dans laquelle il tombe dès les débuts du phénomène et à laquelle il va consacrer sa vie. Voir la suite

  • 2726887589

  • Eds Techniques Pour L'automobile Et L'industrie

  • Sport Automobile

  • Sport Automobile