• La retraite en liberté
La retraite en liberté

La retraite en liberté

1930 : la IIIe République instaure un système obligatoire de retraites par capitalisation. 1941 : une loi de Vichy offic ialise sa transformation en un régime « par répartition » calqué sur les « chaînes d'argent » de l'escroc Charles Ponzi. La IVe République entérine l'opération et laisse se multiplier les régimes catégoriels, inadaptés aux transformations économiques et sociales. Sous la Ve République, inégalités et rigidités bureaucratiques se durcissent. Aujourd'hui, notre système de retraite doit être non seulement réformé, mais restructuré, pour devenir viable, gouvernable et respectueux des choix individuels. Économiste, disciple d'Alfred Sauvy, spécialiste de la protection sociale, et particulièrement des retraites, le professeur Jacques Bichot collabore avec l'association indépendante Sauvegarde retraites, qui milite pour l'instauration d'un système de retraite financièrement équilibré, à la fois équitable - « à contribution égale, pension égale » - et affranchi de ses complexités inutiles. Elle s'appuie sur ses 133 000 membres pour convaincre les Français comme les responsables politiques de l'urgence d'engager cette réforme structurelle du système de retraites. Jacques Bichot est professeur émérite d'économie de l'université Jean Moulin (Lyon 3) et membre honoraire du Conseil économique et social. Auteur prolixe (cf. https://www.bichot.net), ses derniers titres parus sont Les enjeux 2012 de A à Z (L'Harmattan, 2012), La mort de l'État providence ; vive les assurances sociales (coécrit avec Arnaud Robinet, Les Belles-Lettres, 2013) et Le Labyrinthe (Les Belles Lettres, 2015). Voir la suite

  • 2749154367

  • Le Cherche-Midi

  • Documents

  • Documents