• De A à X
De A à X

De A à X

Un texte « coup de poing » qui signe le retour de John Berger au roman.A'ida vit à Sucrate. Son amant, Xavier, est incar céré dans la cellule n°73 de la prison de Suse, où il purge une peine de détention à vie pour terrorisme.De A à X est l'ensemble des lettres écrites par A'ida à Xavier, « miraculeusement » retrouvées par John Berger. C'est surtout un récit où l'amour et la politique s'entrelacent à l'infini. John Berger y raconte le quotidien des opprimés, des sans nom, des sans voix, et prend leur défense contre les puissances aveugles qui nous gouvernent. Où se passe cette histoire ? Au Mexique ? Dans les territoires occupés en Palestine ? La réponse est : « Partout où ça résiste ».« De A à X est un livre superbe. C'est un roman plein d'une rage contrôlée, modelé par la tendresse et une intense vision politique. Tout ce sur quoi John Berger écrit est profond, précis et pesé : la liberté et l'absence de liberté, l'espoir et l'absence d'espoir, le pouvoir et l'absence de pouvoir, l'amour et le terrible désir qui le remplace quand l'être aimé vous a été arraché. » Arundhati Roy John Berger est né à Londres en 1926 et vit en France depuis plus de trente ans. Il est à la fois peintre, écrivain et scénariste. Après avoir servi dans l'armée anglaise de 1944 à 1945, il entre à la Central School of Art et la Chelsea School of Art de Londres, puis enseigne le dessin de 1948 à 1955. Ses ouvres sont exposées dans diverses galeries londoniennes. Dès 1952, il devient un critique d'art reconnu.Scénariste, il collabore à plusieurs films d'Alain Tanner : La Salamandre, Le Milieu du monde, Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000, etc. Il est aussi l'auteur, avec Nella Bielski, de plusieurs pièces de théâtre et contribue régulièrement au Monde diplomatique.À l'affût de toutes les mutations du monde, il a beaucoup écrit sur l'exil, les migrations, les déplacements de population, qu'il perçoit comme des phénomènes essentiels de notre époque, et sur leurs implications philosophiques. Très engagé politiquement, il est l'un des grands défenseurs de la cause palestinienne et des Indiens du Chiapas. Ses romans résultent d'une alchimie naturelle entre des sujets dits « de société » et son imaginaire propre. Voir la suite

  • 2879296307

  • De L'olivier Eds

  • Littérature étrangère

  • Littérature étrangère