• Life extreme
Life extreme

Life extreme

Depuis des millénaires les créatures hybrides interespèces peuplent notre imaginaire. Aujourd'hui, environ 20 ans après l'apparition du premier animal transgénique, elles sont créées quotidiennement dans les laboratoires. Ce qui était autrefois un mythe est devenu aujourd'hui une réalité. Au confluent de l'art et de la science, LIFE EXTREME propose de présenter de nouveaux êtres vivants créés par l'homme, c'est-à-dire, des êtres non plus seulement produits par la « nature ». Ici, il ne s'agit pas d'un livre d'essai mais d'une proposition "poétique" sous la forme d'un guide des vies nouvelles apparues en ce début du vingt et unième siècle parmi les plus étonnantes. Pour ce livre, l'artiste Eduardo Kac - pionnier du "bio-art" et internationalement reconnu avec ses "ouvres transgéniques" comme GFP Bunny (lapin transgénique avec la protéine vert fluorescent).- a choisi de rencontrer la philosophe Avital Ronell, figure de la nouvelle scène philosophique américaine, pour échanger sur ces questions très controversées et inspirées par l'actualité scientifique dans le domaine biotechnologique, interrogeant les limites de l'humain, ses frontières, ses possibles et questionnant la distinction fondamentale entre naturel et artificiel, nature et technologie, entre l'humain et la machine. Kac & Ronell s'attachent tous les deux à l'émergence de pratiques culturelles nouvelles. Ils collaborent ici sur LIFE EXTREME au carrefour d'une histoire naturelle d'êtres créés par des humains, de l'évolution du vivant et de la vie privée de créatures réelles mais rarement vues. Tandis que le plus ancien être vivant répertorié dans LIFE EXTREME remonte au 17e° siècle, beaucoup d'autres ont été créés au 21e° siècle. Réunis ici pour la première fois, ces plantes et ces animaux uniques narrent une histoire différente de la vie sur la planète Terre. Ce monde à la limite du réel et de l'imaginaire, est un monde sur le point d'exister, un monde fantastique qui nous en dit plus sur notre réalité que le réel lui-même. Une fois de plus, ce qui apparait devant nous sous le masque mystique de la science pure et du savoir objectif sur la nature se révèle être une idéologie politique, économique et sociale. "Pour moi, explique l'artiste, il s'agit de déplacer l'espace privé du laboratoire au centre de l'espace social en transformant l'objet en sujet". Voir la suite

  • 2914563337

  • Dis Voir

  • Rencontres

  • Rencontres