• Une vie qui n'était pas la sienne
Une vie qui n'était pas la sienne

Une vie qui n'était pas la sienne

« La première obligation des amants est d'esquiver les pièges que le monde leur tend pour qu'ils renoncent à la situatio n secrète dans laquelle ils sont et cessent ainsi d'être réels. La réalité, mon amour, est un bien rare. Toi et moi sommes réels quand nous sommes ensemble au mépris des conventions générales. Si nous renoncions à la clandestinité pour devenir une convention de plus, nous cesserions de l'être. » - Juan José Millás Laura et Julio mènent une vie de couple ordinaire. Ce qui dérange le plus Julio, c'est son voisin Manuel, un écrivain sans ouvre à l'abri du besoin grâce à la situation de son père diplomate - tout ce que déteste Julio. Pourtant Manuel est devenu, au fil du temps, l'ami du couple ; il représente aussi sans doute l'enfant qu'ils n'ont pas encore. Tout bascule le jour où Laura et Julio apprennent qu'à la suite d'un accident Manuel est tombé dans le coma. Court et entraînant, Une vie qui n'était pas la sienne nous plonge, par la plume alerte de Juan José Millás, dans un jeu de miroirs où celui qui veut devenir l'autre le devient mais en découvrant ce qu'il redoute. Juan José Millás est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands écrivains espagnols contemporains. Son ouvre a été récompensée à maintes reprises par des prix littéraires. « La fiction devient, dirait-on, plus réelle que la réalité. À tel point que vie rêvée et vie réelle se superposent. Millás participe de la riche tradition littéraire espagnole et de la lignée du maître des maîtres, Cervantès bien sûr. » - Le Matricule des anges Voir la suite

  • 2351760786

  • Galaade

  • Litterature Etrangere

  • Litterature Etrangere