• Confessions d'un whyskimane français
Confessions d'un whyskimane français

Confessions d'un whyskimane français

Né à Paris en 1945, Roland Nadaus, adolescent, rencontre et fréquente Philippe Soupault, fondateur avec André Breton du surréalisme. Il commence à publier à 17 ans dans des revues (La Tour de Feu, par exemple) en France et en Belgique. Son premier roman-poème au Mercure de France en 1969 (« Maisons de paroles ») est préfacé par Pierre Leyris.Professeur de collège, syndicaliste, militant d'éducation populaire, puis élu local et départemental, il est maire (et bâtisseur) de Guyancourt pendant 20 ans et préside la Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines pendant une décennie, il est conseiller général des Yvelines depuis 1995 .Auteur de deux trilogies romanesques et de plusieurs autres romans (certains politico-polars sous pseudonyme), il participe à de très nombreuses revues francophones. Il est le fondateur de la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines.Il a publié des contes, des chansons, des pamphlets, des nouvelles, donné des récitals.La poésie et le roman demeurent cependant ses activités littéraires principales : une trentaine de recueils de poèmes et neuf romans jalonnent son parcours. En 2004 une anthologie lui a été consacrée au Dé Bleu par Jacques Fournier sous le titre « Vivre quand même parce que c'est comme ça ». Au même moment, Cadex publiait « Guérir par les mots ».Roland Nadaus vit entre Mayenne et Guyancourt. Il est chevalier de la Légion d'Honneur, officier des Arts et Lettres, officier des Palmes Académiques. Voir la suite

  • 2916435255

  • Monde Global Editions Nouvelles

  • Fiction