• La dyspraxie, une approche clinique et pratique
La dyspraxie, une approche clinique et pratique

La dyspraxie, une approche clinique et pratique

La dyspraxie est un trouble neurologique qui provoque des difficultés dans la planification et l'exécution des séquences de mouvements pour atteindre un objectif. Pour l'enfant dyspraxique, l'ap­prentissage des gestes et des actions qui ponctuent notre quotidien, comme le fait d'ouvrir une porte, représente souvent un défi énorme. Grâce à une approche simple et à des exemples cliniques illustrant les grandes caractéristiques de la dyspraxie, le présent ouvrage contribue à rendre accessible une pathologie que plusieurs croient encore réservée au seul domaine de la neurologie ou de la réadaptation. Evelyne Pannetier définit ce qu'est la dyspraxie et ce qui la distingue des autres pathologies du développement, elle propose des outils d'évaluation simples pour les intervenants de première ligne dans le diagnostic et l'orientation des enfants et adolescents dyspraxiques et, enfin, décrit les différentes étapes de la prise en charge de ces enfants. L'auteure de ce précieux ouvrage sur la dyspraxie s'appuie à la fois sur une expérience clinique de plus de 25 ans et sur une littérature transdisciplinaire issue de la neuropédiatrie, la pédopsychiatrie, la psychomotricité, la réadaptation et l'intervention en milieu scolaire, les sciences neurocognitives, la psychologie et la neuro­psychologie. Extrait de la préface Marguerite Soulières Evelyne Pannetier Neuropédiatre au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Extrait du livre : Définir la dyspraxie Introduction Le mot dyspraxie est relativement récent dans l'histoire de la médecine et de la neuropsychologie. Dans son accep­tion actuelle, il est apparu dans les publications francophones en 1964, avec la publication de Stamback, et en anglais en 1985 avec la publication de Cermak. Un bref rappel étymo­logique permet de le comprendre. En grec, pραξειν signifie «agir» et le terme «praxie» définit la capacité de planifier et d'exécuter des séquences de mouvements pour atteindre un objectif. «Dys» est un préfixe également d'origine grecque, qui signifie «difficulté». Les praxies sont des séquences de mouvements aboutis­sant à la réalisation d'un geste volontaire, intentionnel, qui permet d'interagir avec le monde extérieur. Cette action est réelle quand il s'agit de manipulation d'objets, soit avec un geste «simple» - par exemple, dévisser le couvercle d'un pot de confiture -, soit avec un geste complexe - par exemple, allumer une bougie avec une allumette. L'action est symbo­lique quand il s'agit de gestes à forte influence culturelle, par exemple le signe de croix ou le salut militaire. Le geste peut également être exécuté en figurant l'utilisation d'un objet fictif, dans une action de mime (par exemple, faire semblant d'utiliser un peigne), ou encore en imageant un sentiment ou une sensation (l'étonnement ou le froid). On peut définir le mot «dyspraxie» de deux façons différentes, selon que l'on s'attache à son aspect neurologique ou à ses répercussions fonctionnelles. Définition neurologique : trouble affectant les processus cognitifs qui permettent de planifier, d'exécuter et d'automatiser des mouvements volontaires, appris, effectués dans un but précis et permettant une interaction adéquate avec l'environnement. Ce problème survient en l'absence de déficit moteur ou sensitif primaire, de troubles du tonus musculaire, de la coordination et de la compréhension. (...) Voir la suite

  • 2896190791

  • Hopital Sainte-Justine

  • Intervenir