• Les hommes et leurs gènes
Les hommes et leurs gènes

Les hommes et leurs gènes

Les hommes se succèdent, de génération en génération. Pour les généticiens, ils sont les dépositaires du patrimoine géné tique collectif. Selon les pressions exercées par le milieu, selon aussi leur comportement, ce patrimoine se transforme. Ce livre esquisse les modèles théoriques et précise les paramètres qui permettent de décrire cette évolution et de rendre compte des évolutions génétiques collectives. Les connaissances récemment acquises sur le rôle des gènes et des mécanismes de leur transmission bouleversent notre regard sur nous-mêmes et nous fournissent des possibilités d'action totalement inédites. Pour Albert Jacquard, généticien et démographe, ces connaissances nouvelles - et les moyens d'action qu'elles nous donnent - nous obligent à poser la question de notre futur collectif : quels hommes voulons-nous être ? Scientifique de grande renommée, excellent vulgarisateur et humaniste, Albert Jacquard est d'abord généticien des populations. Il a été directeur de l'INED (Institut National d'Etudes Démographiques) et expert en génétique auprès de l'OMS. Au Pommier, il a déjà publié L'Explosion démographique (collection POCHE- Le Pommier n° 8, 2006). Extrait du livre : Extrait de l'avant-propos : Les hommes regardent le monde avec leurs sens et, plus encore, avec leurs concepts. Nos yeux nous font constater la présence dans le ciel d'une énorme boule de feu qui, chaque jour, s'élève puis retombe ; notre intelligence fait de cette boule une étoile autour de laquelle nous tournons. Une erreur dans l'élaboration de ces concepts nous fourvoie plus dramatiquement qu'une erreur de notre vue ou de notre ouïe. L'exemple de la chute des corps est révélateur. Aristote avait affirmé que les objets lourds, soumis à une attraction plus intense, tombent plus rapidement que les objets légers. Pendant vingt siècles, cela n'a jamais été mis en doute. Il a fallu beaucoup de courage à Galilée pour oser prétendre le contraire ; en précisant les concepts de «masse pesante» et de «masse inerte», il a ouvert la voie à une compréhension enfin lucide des forces à l'oeuvre ; la dynamique a pu se développer. La transmission de la vie est le domaine où la difficulté de comprendre au-delà des apparences a conduit aux pires erreurs et parfois aux pires conséquences pour les sociétés humaines. D'un être vivant peut sortir un autre être vivant, différent, autonome, mais de la même espèce. Pour que ce phénomène se produise, il faut l'intervention de deux géniteurs ; l'individu produit a donc deux sources. Tout cela est, plus que mystérieux, fascinant. Devant cet événement, les diverses cultures ont imaginé des mythes, des fables souvent fort poétiques. Voir la suite

  • 2746501929

  • Le Pommier

  • Poche