• Ramallah, mon amour
Ramallah, mon amour

Ramallah, mon amour

Mahmoud Abou Hashhash Ramallah, mon amour 144 p. En arabe, la racine HBR (hibr), qui donne son titre original à ce livre , désigne l’encre. Mais elle est très proche de celle qui signifie la guerre, HRB (harb). En poussant encore un peu l’analogie, on se rapproche même de la racine du mot amour, HB (hubb). Cette convergence des trois mots arabes autour de sons proches est au cœur du livre de Mahmoud Abou Hashhash, considéré comme l’un des poètes palestiniens contemporains les plus importants. Point de rencontre géographique entre ces trois éléments, la guerre, l’amour et l’écriture, Ramallah est en réalité le véritable personnage principal de ce texte. Comme le grand poète palestinien Mahmoud Darwich, Abou Hashhash raconte en effet le siège de cette ville de Palestine par l’armée israélienne en 2002. Longue lettre écrite à une femme retraçant au quotidien le passé récent de la ville sous un angle profondément intime, c’est à une évocation personnelle et lyrique de ce terrible siège de Ramallah que nous invite Mahmoud Abou Hashhash. Né en Palestine en 1971, Mahmoud Abou Hashhash a suivi des études de littérature à Londres et à l’université de Birzeit (Palestine). Depuis 2005, il dirige le programme « Culture et arts » à la fondation Qattan, installée à Ramallah. Poète, il a publié plusieurs recueils en arabe. Ramallah, mon amour est son premier texte traduit en langue française. Voir la suite

  • 2351760271

  • Galaade

  • Litterature Etrangere

  • Litterature Etrangere