• Dites-le plutôt en arabe
Dites-le plutôt en arabe

Dites-le plutôt en arabe

Dites-le plutôt en arabe ! (Livret + CD audio) N'est-il pas frustrant de visiter un pays, de découvrir ses villes, son h istoire et ses paysages et d'être incapable d'échanger le moindre mot avec ses habitants ? C'est pour apporter une solution à ce problème qu'a été conçu «DITES-LE PLUTÔT EN ARABE !» (LIVRET + CD audio de 80 minutes). La priorité absolue a été donnée à la pratique de la langue. C'est en écoutant et en répétant les différentes phrases que se créeront certains automatismes. Parler correctement, c'est d'abord savoir répéter. C'est parce que cette évidence a trop souvent été niée ou oubliée qu'un adulte ayant derrière lui cinq, sept ou dix ans d'étude de l'anglais, de l'allemand ou de l'espagnol s'exprime souvent avec beaucoup moins d'aisance que ne le fait un enfant de trois ans balbutiant ses premiers mots ! Inutile donc de reproduire les mêmes erreurs dans votre découverte de la langue arabe. Comme pour toute autre langue, l'approche orale de la langue arabe est absolument capitale : sa prononciation représente en effet pour un francophone la découverte d'un univers sonore qu'aucune transcription phonétique ne peut restituer de manière fidèle. La seule bonne solution consiste à écouter et à répéter les sons authentiques tels qu'ils sont effectivement prononcés par les arabophones eux-mêmes. C'est à cette découverte que nous vous invitons grâce au CD audio sur lequel vous retrouverez l'enregistrement intégral des 44 rubriques que comporte «Dites-le plutôt en arabe !». Lisez, écoutez, répétez, mémorisez... Et lorsque vous aurez assimilé tous les mots et expressions figurant sur le livret et son CD d'accompagnement, vous en saurez plus qu'il n'en faut pour profiter pleinement d'un voyage touristique ou professionnel dans un pays de langue arabe et vous tirer d'affaire dans la plupart des circonstances de la vie courante. La langue utilisée dans cette brochure est «l'arabe littéral moderne». Cette langue, qui diffère des nombreux dialectes tels que l'algérien, le marocain, le tunisien, le syrien, le libanais ou l'égyptien, est la langue de communication internationale des 22 pays de langue arabe. C'est la langue des médias, des documents administratifs, des indications routières, des panneaux d'affichage et, plus généralement, des échanges nationaux et internationaux officiels. Toutes les phrases arabes de cette brochure figurent également en transcription phonétique. Mais cela ne doit pas vous empêcher de vous initier à la lecture des caractères arabes qui vous sont présentés de manière très détaillée. Et surtout n'oubliez jamais que la langue arabe s'écrit (et se lit) de droite à gauche ! Extrait du livre : Comme pour toutes les langues, l'approche orale de la langue arabe est capitale. C'est pourquoi l'écoute systématique du CD audio est non seulement indispensable, mais même absolument prioritaire. La prononciation de la langue arabe représente pour un francophone la découverte d'un univers sonore qu'aucune transcription phonétique ne peut restituer de manière fidèle. La seule bonne solution consiste à écouter et à répéter les sons authentiques tels qu'ils sont effectivement prononcés par les Arabes eux-mêmes. C'est à cette découverte que nous vous invitons grâce au CD audio a) Comment lire la langue arabe ? La lecture de la langue arabe présente pour un lecteur francophone plusieurs particularités fondamentales qu'il ne faut jamais perdre de vue : 1. La langue arabe s'écrit et se lit de droite à gauche. 2. L'alphabet arabe comporte 28 lettres. 20 d'entre elles présentent la particularité de ne pas s'écrire de la même manière selon qu'elles sont employées au début, au milieu ou à la fin d'un mot (voir le tableau de la page 3). En revanche, il n'y a pas de distinction entre majuscules et minuscules. 3. L'écriture arabe est «consonantique», ce qui signifie que toutes les lettres de l'alphabet sont des consonnes. Sur les 28 lettres de l'alphabet arabe officiel, 25 sont des consonnes à part entière. Les trois lettres restantes ont à la fois valeur de consonne et de voyelle. Elles sont appelées «semi-voyelles» ou «voyelles longues» (cf pages 25-26). L'orthographe d'un mot arabe est donc incomplète puisque les voyelles n'y figurent pas. Cela signifie que la lecture correcte d'un mot (avec ses voyelles) nécessite de la part du lecteur la connaissance préalable de ce mot puisque l'orthographe n'en révèle que les consonnes. 4. Il existe en arabe des sons correspondant à nos voyelles. Il s'agit de a, i et ou. Ces sons (que l'on qualifie de «voyelles brèves») peuvent être indiqués par des sortes d'accents appelés «signes diacritiques» (cf page 26 § 5). Mais dans l'orthographe courante, ces voyelles brèves ont un caractère facultatif. Elles ne figurent donc pas dans la plupart des textes écrits. C'est la connaissance préalable des mots et de leur contexte qui détermine la prononciation de ces voyelles brèves sans qu'elles soient effectivement écrites. Voir la suite

  • 2913305466

  • Vasseur J.p.