• Bou Kornine
Bou Kornine

Bou Kornine

Sidi-Bou-Saïd, un petit village tunisien perché au-dessus de la Méditerranée. De l’autre côté de la baie Bou Kornine, « la montagne aux deux cornes ». La chaleur et les parfums. Les rires et les bruits. Les larmes. L’artiste peintre nous livre avec pudeur, mais sans fard, sa rencontre imprévue avec Moez, un jeune tunisien qui deviendra un de ses modèles favoris. Sa confession nous éclaire aussi sur la difficulté de tous les déracinés, la nostalgie de l’enfance, la vieillesse qu’il faut bien apprivoiser, et elle souligne, en filigrane, le triste constat de notre société qui, au nom de l’argent, détruit tout, jusqu’à l’âme des peuples. Une histoire émouvante et retenue. Une histoire d’amour perdue d’avance, mais pleine d’espoir. Une histoire vraie. Le quatrième roman de Michel Giliberti nous murmure l’amour et la souffrance, la part intime de lui-même et, en contrepoint, ses interrogations sur la société. Michel Giliberti reste toujours attaché aux mots, au rythme et à la « poétique de la relation », si chère à Edouard Glissant, pour nous livrer en toute simplicité de magnifiques pages de littératures. Biographie : Michel Giliberti est né en 1950 en Tunisie. Il a enregistré trois albums dans les années 70 comme auteur compositeur et interprète. Peintre et auteur reconnu, il vit aujourd’hui en Normandie. L’auteur s’interroge souvent sur l’éphémère, la fugacité ou l’inutilité de nos actes, sur l’alternance de la douleur et du plaisir, mais il garde un œil critique et drôle sur notre société, nos travers, nos non-dits et nos petits mensonges, « tout ce qui écrit la vie ». Son écriture engagée, parfois dure et cruelle, mais le plus souvent moqueuse garde la spontanéité émerveillée de l’enfant curieux de tout. Voir la suite

  • 2952040532

  • Bonobo