• Etre père malgré tout
Etre père malgré tout

Etre père malgré tout

Être père malgré tout Univers carcéral et parentalité Le droit au maintien des liens familiaux fait depuis plusieurs ann ées l'objet de nombreux textes nationaux et internationaux concernant les enfants et les parents. Le secteur de l'Action sociale s'intéresse particulièrement au maintien de ces liens multipliant des actions s'appuyant sur les méthodologies de l'intervention psychosociale. Le soutien à la parentalité y est important. L'administration pénitentiaire, elle aussi, se saisit du droit au maintien des liens familiaux. L'intégration sociale du détenu et la prévention de la récidive seront facilitées dans la mesure où les relations avec la famille et principalement avec les enfants auront été préservées. Des intervenants extérieurs au monde de la prison travaillent dans ce sens. Un groupe de soutien à la parentalité a été mis en place à la Maison d'arrêt de Gradignan en Gironde. Le groupe s'adresse aux pères de famille détenus qui font le choix de s'y inscrire. La richesse de sa dynamique et des problématiques communes exprimées par les participants au cours des huit ans passés font l'objet de cet ouvrage. Celui-ci retrace les interrogations ou les doutes de ces pères, parfois leur mal-être, mais aussi leurs joies, leurs avancées, dits avec beaucoup d'authenticité pour redéfinir leur rôle d'acteur dans le devenir de leurs enfants. Pris dans ce rapport « absence-présence » qui les lie à leur compagne et leur(s) enfant(s), ils s'efforcent de redéfinir leur place auprès d'eux. Le groupe de soutien à la parentalité trouve sa finalité dans cette démarche de médiation et a pris le nom d'« Atelier de confection d'objets relais ». Ces objets, jouets, jeux, décoration, courrier, sont qualifiés de « relais » en référence à l'objet transitionnel de Winnicott, retenant de celui-ci le caractère d'intermédiaire. L'atelier est un lieu de rencontre, d'écoute et de réflexion. Chacun peut ainsi y trouver ou donner du sens à ce qui est dit ou fait. Voir la suite

  • 2850088854

  • Chronique Sociale

  • Comprendre les personnes