• Sweet Potatoes, le fils de Kennedy
Sweet Potatoes, le fils de Kennedy

Sweet Potatoes, le fils de Kennedy

Les pièces de Philippe Sabres, superposant enjeux familiaux et sociaux, se rejoignent par leur densité rare et leur prof onde humanité. Elles évoquent la friabilité du monde. Philippe Sabres dit de ses personnages que même empêtrés, sans cesse ils grandissent. Dans Sweet Potatoes, un père, au chômage partiel, tente de négocier auprès de sa banque l'argent nécessaire pour permettre à sa fille de faire, en Angleterre, un stage obligatoire pour ses études. En vain. Humilié, il se laissera emporter par un geste aussi désespéré que dérisoire. Sa fille, de son côté, tentera de trouver la somme, à sa façon... Dans Le fils de Kennedy, un jeune garçon questionne sans relâche sa mère et sa grand-mère à propos de l'absence de son père. Sa mère finit par lui dire qu'il pourra l'entendre en allumant la radio... De là à croire que son père est ce Kennedy dont on ne cesse de parler sur les ondes... Voir la suite

  • 2940504024

  • Kazalma

  • Ecritures Theatrales