• Cadoudal et les chouans
Cadoudal et les chouans

Cadoudal et les chouans

1789 : Georges Cadoudal prend la tête des collégiens de Saint-Yves, de Vannes, soutenant activement les étudiants et "je unes gens" de Rennes, en lutte contre la noblesse. Favorable aux idées nouvelles, il s'affiche comme un meneur "révolutionnaire" ! 1804 : le 25 juin, Georges Cadoudal, généralissime de l'Armée catholique et royale de Bretagne, monte sur l'échafaud, place de Grève, à Paris. À l'instant où s'abat le sinistre couperet, son dernier cri s'adresse à l'assistance médusée : "Vive le Roi !" Entre ces deux dates capitales de l'histoire de France, le "géant de Kerléano" aura vécu un destin fabuleux. Le jeune Georges se fait remarquer en 1789, appuyant de toute sa fougue les initiatives de Jean-Victor Moreau, prévôt des étudiants en droit, à Rennes. Mais, pour des raisons détaillées dans cet ouvrage, Cadoudal va s'opposer à ces bourgeois qui confisquent tout les pouvoirs, méprisant les populations rurales. Il devient "chouan". Voir la suite

  • 2737322839

  • Ouest France