• Pérégrinations en terres musulmanes et autres terres orientales
Pérégrinations en terres musulmanes et autres terres orientales

Pérégrinations en terres musulmanes et autres terres orientales

Au cours d'un voyage à moto de Paris à Phnom Penh, en 2005, j'ai rencontré une tempête au Kirghizistan. Si des ouragans se prénomment Katrina, la tempête que j'ai rencontrée s'appelait Marie. Cette tempête a le souffle de la passion, la force des convictions qui emmènent au loin. Yémen, Pakistan, Afghanistan, tous les endroits strictement déconseillés, la tornade est passée, une tornade dont l'oeil est sans cesse amusé par le terriblement humain. Marie aime rire et avec son sac sur le dos, un appareil photo en guise de regard, Marie rencontre l'homme. Comme le vent se moque des apparences, elle ne voit pas la Kalachnikov au premier plan, mais l'homme en train de roupiller au second. C'est tout simplement plus drôle et surtout plus vrai. Marie se moque des grands titres des journaux, elle recherche le clin d'oeil qui nous fera oublier la peur ignorante que nous avons de certains pays. Je connais peu de femmes qui se promènent seules à Kaboul à 4 heures du matin. Cependant, Marie n'est pas naïve. En 27 ans de voyage, elle a appris. Pour avoir osé la tourmenter, quelques Bangladeshi ou Indiens sont restés le souffle coupé par la brise souriante soudain transformée en tempête éructant. Deux claques pour un affront, cette tempête emporte vers l'ailleurs et il serait vain d'y résister. Henri Carpentier Paris, 2006 Voir la suite

  • 2912882230

  • La Part Des Anges

  • Marie Blanche Hannequin