• L'aérostation de la Grande Guerre
L'aérostation de la Grande Guerre

L'aérostation de la Grande Guerre

Le 21 novembre 1783, Pilâtre de Rozier et le marquis d'Arlandes embarquent à bord d'un ballon à air chaud, une montgolfi ère, talonnés par le professeur Charles, le 1er décembre suivant, à l'aide d'un ballon à gaz (hydrogène), une charlière... Pourtant, il faudra un siècle pour rendre le vol dirigeable, le premier aérostat capable d'un circuit fermé (9 août 1884), La France, étant développé par des ingénieurs militaires. Néanmoins, la maturité de ce mode de locomotion aérienne sera encore longue à obtenir. Trente ans plus tard, à l'orée de ce qui va devenir la Grande Guerre, l'aviation est née. Le ballon captif reste un observatoire idéal du champ de bataille. Et le ballon dirigeable, malgré sa fragilité face aux intempéries, la dangerosité de son gaz inflammable et les infrastructures colossales qu'il suppose, est utile aux militaires. S'il est lent, il peut effectuer des missions de longue durée ; s'il est vulnérable, il a une capacité d'emport que les avions n'égaleront pas avant longtemps... Il sert donc, avec plus ou moins de succès aux mains des principaux belligérants, tandis que l'Allemagne, notamment avec les célèbres Zeppelin, invente le bombardement de terreur à longue portée... Voir la suite

  • 2364935180

  • Cepadues

  • Aerocollection

  • Aerocollection