• Les enquêtes de Roger le Colporteur -  : La rose du solstice
Les enquêtes de Roger le Colporteur -  : La rose du solstice

Les enquêtes de Roger le Colporteur - : La rose du solstice

Sur le chemin de Bristol ou il doit retrouver sa chère Adela et sa marmaille, Roger le colporteur est témoin d'un meurtr e avant d'être lui-même sauvagement attaqué par deux inconnues, puis jeté dans l'Avon. Sauvé de la noyade par miracle, à son réveil, il n'a qu'une idée en tête : retrouver celles qui ont voulu le tuer... Mais Roger doit faire face à un obstacle de taille : personne ne croit à son histoire ! En effet, la maison où a eu lieu l'agression était abandonnée depuis qu'elle avait été le théâtre, un demi-siècle plus tôt, d'un crime odieux perpétré par une mère et sa fille. Pour son entourage, l'affaire est entendue : l'intrépide colporteur a bu un verre de trop. Mais Roger en est sûr, on a bel et bien tenté de l'assassiner... Kate Sedley est née à Bristol. Avant de s'essayer au roman policier, elle a publié, sous un autre nom, plusieurs romans contemporains et historiques. Son coup d'essai «policier», Le Colporteur et la mort, a remporté un fier succès en Angleterre et aux États-Unis. Depuis, les romans de Kate Sedley ont également conquis les lecteurs allemands, espagnols et français. La seizième enquête de Roger le Colporteur, The Three Kings of Cologne, a paru en 2007. Traduit de l'anglais par Corine Derblum "Grands détectives" dirigé par Jean-Claude Zylberstein Extrait du livre : - Un corps ! répéta Jack, haletant, se pressant le flanc. Celui d'un homme. Richard Manifold se rembrunit. - Encore un ivrogne qui s'est noyé dans le fleuve. Pas de quoi s'énerver. Il y en a au moins deux comme ça par semaine. Trouve quelques hommes pour trans­porter le cadavre à l'église St Nicholas, puis répands la nouvelle. Quiconque ne verra pas revenir un mari, un fils ou un père finira par le réclamer. - Vous ne comprenez pas ! insista Jack en secouant Richard par le bras. Cet homme-là n'est pas mort noyé. Il a été poignardé en plein coeur. Le sergent lâcha un juron. Il ne pouvait plus éviter de descendre aux Backs pour se rendre compte par lui-même. - Très bien, céda-t-il à contrecoeur. Inutile que tu viennes, Roger. Rentre donc chez toi. Loin de moi pareille intention ! Je leur laissai un peu d'avance, puis je les suivis. Une foule s'assemblait près du pont Tous les regards étaient fixés sur une masse gisant sur le sol. D'une voix forte, Richard Manifold annonçait son approche - «Faites place ! Place à la loi !» - et les gens reculaient pour le laisser passer. Il mit un genou à terre et roula le corps sur le dos. Les dommages causés par un séjour de plus d une semaine dans le fleuve apparurent alors dans toute leur horreur. Je savais que cela remontait à plus d'une semaine, car je le reconnaissais sans difficulté. Les bottes à semelles épaisses, le haut-de-chausses en ratine, les mains - ou ce qu'il en restait - larges comme des bat­toirs. Le tatouage, au dos de la main gauche, représen­tant un navire et un mot presque effacé : Clontarf. Je remarquai, aussi, une déchirure sur la gauche du gilet de cuir décoloré par le sel, entourée d'une trace plus sombre qui devait être du sang. Je tapotai l'épaule de Richard Manifold. Voir la suite

  • 2264046058

  • 10\18

  • 10\18 Grands Detectives, numéro 4055

  • 10\18 Grands Detectives, numéro 4055